• EKIPOZ

Dossier #moissanstabac : Activité physique et sevrage tabagique : un duo gagnant !


Dr Juliette Hazart -

Vous avez peut-être constaté une altération de vos performances sportives en particulier d’endurance ou un essoufflement lors de la pratique de votre activité physique favorite ou même lorsque vous montez des étages. Peut-être est-ce même une des raisons qui vous a conduit.e. à débuter un sevrage tabagique ?




Savez-vous qu’après votre dernière cigarette, au bout de…

  • 20 minutes, votre fréquence cardiaque et votre pression artérielle baissent,

  • 24 heures, votre taux de monoxyde de carbone (1) expiré redevient normal. Vous constatez ainsi rapidement une amélioration de votre confort et de votre capacité à l’effort,

  • 3 mois, votre toux et votre fatigue diminuent. Vous récupérez du souffle.


De plus, en débutant ou continuant à pratiquer une activité physique régulière durant votre sevrage tabagique, vous semez les graines propices à un sevrage confortable et augmentez vos chances de succès d’arrêt du tabac. En effet, une activité physique régulière durant le sevrage conduit à :

  • limiter les symptômes de votre syndrome de sevrage et votre craving (2),

  • favoriser un bon transit intestinal et éviter la constipation parfois rencontrée lors du sevrage tabagique,

  • limiter votre prise de poids,

  • diminuer votre niveau de stress,

  • réguler votre humeur,

  • augmenter vos capacités pulmonaires, cardiaques et de récupération en synergie avec les effets bénéfiques du sevrage tabagique énoncés précédemment.


Quel(s) sport(s) pratiquer ?

Celui de votre choix, qui vous fera plaisir ! Vous pouvez privilégier les sports d’endurance qui favoriseront la pratique d’une activité régulière et progressive sans essoufflement ni fatigue excessive. Vélo, course à pied, aviron ou rameur à la maison, natation, séances de marche rapide...


A quelle fréquence ?

30 minutes par jour permettent de diminuer de 25 à 30% le risque de mortalité cardiovasculaire. Les personnes avec une pathologie cardiovasculaire diminuent leur risque de récidive.


Avant la reprise d’une activité physique, veillez à consulter votre médecin traitant pour effectuer un bilan cardiovasculaire. Si vous êtes sportif.ve, en attendant de débuter votre sevrage tabagique : "je ne fume jamais dans les 2 heures qui précèdent ou suivent ma pratique sportive" (3) afin de limiter les risques d’accidents cardio-vasculaires.


(1) Parmi les substances contenues dans la fumée de tabac, le monoxyde de carbone (CO) est une des plus dangereuses. Il remplace l'oxygène dans le sang et réduit la quantité d'oxygène disponible pour les muscles, le cœur, le cerveau… Voir notre article : Arrêter le tabac : qu’est-ce que j’y gagne ? Qu’est-ce que j’y perds ?


(2) Le craving est un des critères diagnostiques de l’addiction. Il correspond à l’envie presque irrépressible ou au besoin impérieux de fumer. Voir nos articles sur le craving : vous avez dit "Craving" ? et comment apprendre la gestion du craving?


(3) Club des Cardiologues du Sport